Société suisse pour la recherche appliqué en matière de formation professionnelle (SRFP)

Depuis sa fondation en 1987, la Société Suisse pour la recherche appliquée en matière de formation professionnelle SRFP nourrit l’ambition d’être un lien entre les acteurs de la recherche appliquée en matière de formation professionnelle et les acteurs de la pratique de la formation professionnelle.

    Actualités de la recherche en formation professionnelle

    Comment la formation professionnelle supérieure peut-elle se positionner ?
    Une étude montre : La formation professionnelle supérieure est équivalente

    Pour ce qui est du niveau, les filières d’études des écoles professionnelles supérieures ne craignent pas la comparaison avec les formations proposées dans les hautes écoles spécialisées. Elles sont également compétitives sur le plan international. C’est ce que constate une étude de l’Institut de pédagogie des sciences économiques (IWP) à Saint-Gall. Elle présente par ailleurs, en quatre scénarios, des perspectives de développement pour la formation professionnelle supérieure, notamment par rapport aux hautes écoles spécialisées. Eva Desarzens, secrétaire générale de la Conférence suisse des écoles supérieures (C-ES), prend position sur l’étude et les scénarios.

    Texte complet en allemand
    L’occasion fait la formation
    Les différences régionales créent des désavantages

    Pour ce qui est du niveau de formation, les filières d’études des écoles professionnelles supérieures ne craignent pas la comparaison avec les formations proposées dans les hautes écoles spécialisées. Elles sont également compétitives sur le plan international. C’est ce que constate une étude de l’Institut de pédagogie des sciences économiques (IWP) à Saint-Gall. Elle présente par ailleurs, en quatre scénarios, des perspectives de développement pour la formation professionnelle supérieure, notamment par rapport aux hautes écoles spécialisées. Eva Desarzens, secrétaire générale de la Conférence suisse des écoles supérieures (C-ES), prend position sur l’étude et les scénarios.

    Texte complet en allemand
    La formation professionnelle des adultes : défis pour les partenaires
    Rétrospective

    Tous les ans, quelque 8000 personnes de plus de 25 ans acquièrent un certificat de capacité. Selon l’avis unanime des experts, ceci n’est pas assez. Par ailleurs, la grande majorité des adultes obtiennent leur certification professionnelle par le biais d’une formation professionnelle initiale ordinaire ou à durée réduite – deux voies peu flexibles, peu adaptées aux adultes et relativement coûteuses. L’amélioration de cette situation constitue toutefois une tâche ardue, qui exige l’engagement de tous les partenaires ; c’est ce qu’a fait ressortir une conférence conjointe de la SFRP et de la Haute école pédagogique de Zurich, qui a attiré de nombreux participants. Quelques exemples de bonnes pratiques, telles que les formations modulaires du Centre Interrégional de Perfectionnement (CIP) à Tramelan, montrent comment cela pourrait fonctionner.

    Texte complet en allemand
    Le développement des enseignants de la formation professionnelle
    Etude de l'IFFP

    Maintenir voire améliorer la qualité de la formation, telle est la préoccupation des instances pilotant le système de formation et des directions d’écoles professionnelles. La professionnalisation des responsables de la formation professionnelle constitue ainsi un véritable enjeu. Une étude menée par le Dr Jean-Louis Berger de l’IFFP a permis d’analyser l’évolution des conceptions et pratiques enseignantes durant la formation. Il ressort de l’enquête menée auprès de 71 enseignants que la confiance en leurs capacités à enseigner est amplifiée lorsqu’un équilibre entre domaine professionnel et aspects pédagogiques et didactiques est atteint. La formation permet également le développement de conceptions et pratiques de gestion de classe plus favorable à l’apprentissage et plus centrées sur les apprentis que sur l’enseignant. L’articulation et la continuité entre formation initiale et mesures de développement professionnel devient dès lors essentielle en vue de poursuivre le développement professionnel.

    Loi sur la formation continue : attentes déçues
    Thèses et réflexions

    La loi sur la formation se révèle de plus en plus comme une déception pour les personnes concernées. Ce domaine ne dispose toujours pas des moyens nécessaires. Il n'y a par exemple pas d'argent pour les cours de réinsertion professionnelle, souvent très chers. Les associations engagées dans ce domaine se voient même confrontées à une réduction des aides financières. La formation continue – à savoir les formations continues non reconnues au niveau fédéral – restent les parents pauvres des activités de recherche. Un bilan de André Schläfli.

    Entre deux chaises pour l’entrée dans la vie professionnelle
    Rétrospective

    Le 29 octobre 2016, environ 170 experts se sont rencontrés dans le cadre d’une conférence de la Haute école intercantonale de pédagogie spécialisée portant sur le passage de jeunes avec besoins spéciaux dans la vie professionnelle. La conférence a documenté un grand nombre d’activités pour améliorer cette transition souvent difficile. Une difficulté supplémentaire réside dans le fait que le marché du travail ne propose pas assez d’emplois pour les personnes présentant un handicap. L’un des constats qui ressort de la conférence est le fait qu'il est important de professionnaliser davantage la coopération interinstitutionnelle.

    Texte complet en allemand
    Taux de maturité professionnelle entre volatilité et stabilité
    Thèses et réflexions

    La maturité professionnelle (MP) a connu un développement favorable depuis la réforme de l’ordonnance sur la maturité professionnelle de 1993. Environ un jeune sur sept accomplissant une formation professionnelle initiale acquiert également la maturité professionnelle. Tous les objectifs associés à la réforme n’ont cependant pas pu être atteints. Ainsi, la volatilité intercantonale des taux de MP, les facteurs qui l’influencent et la réaction des acteurs politiques à ces fluctuations invitent au débat. Les auteurs de la présente contribution préconisent de remplacer les campagnes d’image de marque par une réflexion sur l’organisation de la MP.

    Texte complet en allemand
    Comment la connaissance génère la confiance
    Symposium 2016 de l’OKB sur la coopération entre les lieux de formation

    La coopération entre les trois lieux de formation constitue une tâche permanente et exigeante dans la formation professionnelle. C’est sur cette coopération que s’est penché le symposium de l’OKB fin 2016. Les orateurs étaient unanimes : il n’y a encore que peu d’exemples d’une coopération réussie entre les lieux de formation. Pour Josef Widmer, directeur suppléant du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), la responsabilité pour une amélioration de la situation relève des attributions organisationnelles des écoles professionnelles. Dieter Euler s’est interrogé dans son exposé sur les facteurs qui posent des difficultés pour la coopération des lieux de formation. L’une de ses thèses : la formation professionnelle fonctionne également sans elle. Nous documentons sa présentation.

    Texte complet en allemand
    Une fonction méconnue du système dual
    Les formateurs et formatrices en entreprise

    Fonction peu étudiée, les formateurs et formatrices en entreprise jouent pourtant un rôle central dans le système dual de formation initiale, notamment dans la socialisation professionnelle des apprenti-e-s. Une étude en cours menée par une équipe de chercheurs de l’IFFP s’est penchée sur la question. Il ressort des premières analyses que les personnes formatrices se trouvent confronté-e-s à deux enjeux professionnels majeurs. D’une part, portant la double casquette - personne formatrice et employé-e – elles doivent faire face à la tension entre deux logiques : produire et former. D’autre part, l’enjeu de la reconnaissance de leur travail de formateur ou formatrice apparaît comme central. Souvent absente de manière formelle, la reconnaissance passe alors par les retours, mais aussi la progression de leur principal bénéficiaire, à savoir l’apprenti-e.

    « Donner une chance »
    Compétences de formation favorisant l’intégration professionnelle

    De nombreuses entreprises forment des jeunes malgré leurs difficultés d’apprentissage ou leurs problèmes de comportement. L’étude AgiL s’est interrogée sur les conditions que doivent remplir à cet effet les responsables de la formation dans l’entreprise. Celles-ci comprennent des aspects tels que les attentes réalistes envers les jeunes à former, des cycles de travail structurés ou une approche relationnelle bienveillante.

    Texte complet en allemand