Projet « Realto » de la Leading House « Dual-T »

Comment faire le lien entre l’apprentissage dans l’entreprise et à l’école

Pour toute formation, le plan de formation stipule ce qui doit être appris à l’école professionnelle d’une part et dans l’entreprise formatrice d’autre part. Mais pour les apprenants, les liens entre les deux lieux de formation restent souvent peu clairs. Le projet Realto permet de jeter ici des passerelles. Il propose une plateforme en ligne sur laquelle les jeunes peuvent consigner les expériences qu’ils font dans l’entreprise formatrice, à l’atelier ou à l’école professionnelle. Ces expériences peuvent être chargées sur la plateforme sous forme de photos ou de notes personnelles. Plusieurs associations professionnelles  ont déjà réalisé l’intérêt de cette approche.

Jean-Luc Gurtner
Autor Comment faire le lien entre l’apprentissage dans l’entreprise et à l’école
Autor Comment faire le lien entre l’apprentissage dans l’entreprise et à l’école
Par
  • Jean-Luc Gurtner
  • Joris Felder
  • Nicole Furlan
Jean-Luc Gurtner est Professeur de Pédagogie générale, Département des Sciences de l'éducation, section française, Université de Fribourg; Joris Felder et Nicole Furlan y travaillent comme collaborateures scientifiques.

Plusieurs associations professionnelles ont déjà senti le bénéfice de cette démarche et la proposent désormais à tous leurs nouveaux apprentis et apprenties.

Realto est l’aboutissement de travaux de recherche et de développement menés par des chercheurs de l’EPFL, de l’Université de Fribourg et de l’Institut fédéral pour la Formation professionnelle, soutenus par le Secrétariat d’Etat à la formation, la recherche et l’innovation, dans le cadre de la Leading House Dual-T. Le lecteur intéressé trouvera une présentation succincte de ces travaux sous le lien dualt.epfl.ch.

Realto repose sur les 3 principes suivants :

  • utiliser les technologies modernes pour donner à l’apprenti les moyens de capturer et conserver les expériences professionnelles qu’il fait quotidiennement dans son entreprise ou en atelier, dans un format qu’il utilise régulièrement en dehors de son travail, comme des photos, prises avec son smartphone, ou de brèves notices écrites (posts).
  • permettre à l’apprenti de retrouver facilement ces expériences en temps voulu soit pour les insérer dans un dossier de formation soit pour les utiliser en réponse – ou en préalable – à une activité proposée par ses enseignant-es de l’école professionnelle.
  • encourager formateurs, enseignants et camarades à enrichir ces expériences en les commentant directement sur la plateforme ou en les prolongeant par la discussion et l’explicitation dans leurs contextes respectifs, entreprise formatrice, salle de classe ou ateliers de l’école professionnelle ou des cours inter-entreprises. Une fonctionnalité de la plateforme prisée des enseignants permet même d’annoter directement les photos reçues, de les juxtaposer à l’écran voire de les superposer afin de comparer le travail réalisé par différents élèves de la classe.

Realto, un outil de réflexion et de partage des expériences réalisées dans les différents lieux de formation tout au long de l’apprentissage.

Diverses professions ont contribué au développement et au testing de cette plateforme, peintres, créateurs de vêtements, électroniciens multimédias ou fleuristes, en particulier. Une version antérieure de celle-ci, aux fonctionnalités réduites, est couramment utilisée depuis 2011 par les boulangers-pâtissiers-chocolatiers de toute la Suisse et par une partie des cuisiniers (www.learndoc.ch). Pour un bon usage de Realto, la participation d’un nombre significatif d’apprentis, de formateurs et d’enseignants d’une même profession est requise; des usages partiels ou des essais limités sont néanmoins possibles pour des groupes d’enseignants, des écoles ou des formateurs motivés à certaines conditions. Se renseigner auprès de support@realto.ch  

La plateforme offre une version standard et diverses versions spécialement adaptées aux besoins des professions partenaires. La version standard s’adresse à des groupes pilotes désireux de tester l’environnement alors que les versions adaptées sont configurées d’entente avec les associations professionnelles désireuses d’exploiter Realto sur une base plus large. Selon les souhaits de celles-ci, il est possible de compléter la plateforme par les référentiels de compétences à acquérir, par des documents officiels, par des banques de données ou d’images spécifiques, etc. Une fois développée pour une profession, une fonctionnalité est alors mise à disposition des autres professions participantes, faisant profiter les uns et les autres des développements réalisés avec le concours ou sur demande de l’une d’entre elles en particulier.

Effets observés sur la formation et sur les apprentissages

A l’heure actuelle, Realto est déjà utilisé par 1440 apprentis, 230 enseignants et 240 formateurs de diverses professions. L’usage prioritaire observé jusqu’ici concerne la réalisation par les apprentis de leurs dossiers de formation. Souvent mal comprise par les professionnels et les apprentis, cette obligation de presque toutes les ordonnances actuelles se réalise en effet assez facilement avec Realto, d’autant plus facilement que la plateforme facilite l’intégration d’images, qu’elles soient personnelles ou trouvées sur le web, aux commentaires textuels. Les premières observations montrent en effet qu’avec Realto les apprentie-s réalisent plus de dossiers de formation qu’avec la forme papier-crayon-classeur et même plus que ce que prescrivent les plans de formation (Furlan et Gurtner, 2017). Le nombre de feedbacks reçus ou d’évaluation fournies par leurs responsables de formation ne semble par contre pas augmenter, du moins si l’on en juge par les traces laissées par ceux-ci sur les dossiers qui leur ont été soumis. Il se peut en revanche que, vu l’accès facile à Realto depuis son smartphone ou sa tablette, des commentaires oraux aient été faits aux apprentis sur leurs dossiers en dehors des réunions officielles prévues à cet effet. Comme le confie un chef d’entreprise : “Ce qui me paraît déterminant c’est que je peux ainsi avoir une influence directe sur la réalisation d’un dossier de formation. Je vois immédiatement si Laura a fait quelque chose et si nécessaire je peux intervenir directement sans avoir besoin de lui fixer un rendez-vous, d’où je veux et quand je veux”. Vue l’importance d’obtenir de tels commentaires de son chef, positifs et négatifs, pour conserver la motivation des apprentis à produire ces dossiers, on ne peut qu’encourager les responsables à les examiner dès que possible. Un système de notification souple informe dès lors immédiatement le formateur qu’un nouveau dossier attend ses réactions et son appréciation. La facilité avec laquelle ces remarques et suggestions peuvent désormais être prises en compte par les apprentis dans les dossiers directement contribuera assurément à la qualité finale de ceux-ci, un avantage indéniable pour toutes les professions où le dossier de formation est exploité, d’une manière ou d’une autre, à l’examen final.

Nos recherches montrent également que Realto peut avoir un impact sur le déroulement des enseignements en école professionnelle; ainsi, par exemple, la facilité avec laquelle Realto permet d’annoter des images, de les juxtaposer ou de les superposer conduit à davantage d’interactions en classe, et à une plus grande participation des élèves dans les discussions que toute autre tentative de faire de même avec des feuilles transparentes ou des acétates    (Caruso, Cattaneo et Gurtner, 2017).

L’intérêt du recours aux photos pour l’apprentissage est aussi confirmé chez les boulangers, pâtissiers et chocolatiers avec la plateforme LearnDoc: on a ainsi pu observer, chez les apprentis ayant obtenu les meilleures résultats à l’examen final, la présence d’un plus grand nombre de photos – dans leurs livres de recettes comme dans leurs dossiers de formation – que chez les apprentis ayant obtenu à l’examen final de moins bons résultats, malgré un nombre total de recettes égal, puisque prescrit par l’association professionnel. Une analyse plus détaillée a montré que cela s’explique en bonne partie par une utilisation plus précoce et systématique de la plateforme par les meilleurs apprentis et un usage seulement tardif de celle-ci par les apprentis aux résultats moins bons. Formateurs et enseignants sont ainsi invités à pousser les apprentis à utiliser la plateforme dès le début de leur formation et à ne pas attendre d’être à la porte des examens, comme cela s’observe souvent lorsque les dossiers de formation sont réalisés “à la main”. Pour qu’une réflexion sur ses apprentissages soit productive, il importe qu’elle soit démarrée tôt dans la formation et qu’elle puisse s’appuyer sur une démarche et un outil systématiques. Si, comme le propose Realto, cette même démarche et ce même outil peuvent être utilisés aussi bien à l’école, dans l’entreprise formatrice qu’aux cours interentreprises, faire des liens entre ce qu’on voit ici et là, passer d’une rive à l’autre, devient plus facile et plus immédiat, comme le souhaitaient déjà les constructeurs du célèbre pont vénitien.

Bibliographie

Caruso, V., Cattaneo, A., & Gurtner, J. L. (2017). Creating technology-enhanced scenarios to promote observation skills of fashion design students. Form@re Open Journal per la formazione in rete, 17(1), 4-17.
Furlan, N., & Gurtner, J.-L. (2017). Feedback and feedforward: Feedback strategies of in-company trainers on learners’ learning documentation. 5th Congress on Research in Vocational Education and Training. March 14-16, 2017. Zollikofen, Switzerland.

Zitiervorschlag
Gurtner, Jean-Luc / Felder, Joris / Furlan, Nicole (2017): Comment faire le lien entre l’apprentissage dans l’entreprise et à l’école. Transfer, Berufsbildung in Forschung und Praxis (2/2017), SGAB, Schweizerische Gesellschaft für angewandte Berufsbildungsforschung.