Préapprentissage d’integration (PAI)

Entre le devoir d’intégration et le souci du prestige

Pour réagir à l’afflux des réfugiés en Suisse, le Secrétariat d’état aux migrations a lancé en 2015 le préapprentissage d’intégration (PAI). Il est proposé depuis 2018 dans douze champs professionnels assez différents. Tandis que certaines organisations du monde du travail (OrTra) étaient bien disposées à réaliser le programme, d’autres se sont montrées réticentes à l’ouverture de ces métiers aux réfugiés. On craignait par exemple que le PAI dévaloriserait les formations en place. La présente étude (en allemand uniquement) montre comment les différents secteurs professionnels ont géré le dilemme de protéger le prestige de leur métier tout en intégrant des réfugiés.