L’IFFP dirige la nouvelle Leading House Didactique des domaines professionnels

La formation professionnelle nécessite une didactique spécifique

La didactique spécialisée joue un rôle central dans la formation des enseignant-e-s. L’enseignement, aussi bien aux niveaux primaire et secondaire I qu’au niveau gymnasial, est en grande partie orienté sur des critères de didactique spécialisée. En revanche, la situation dans la formation professionnelle en Suisse semble être toute autre. Presqu’aucune didactique spécifique à une profession ou à une branche n’a pu s’établir de manière formelle dans la formation des enseignant-e-s et étudiant-e-s. La nouvelle Leading House Didactique des domaines professionnels, financée par swissuniversities et dirigée par l’IFFP, permet la création d’un réseau scientifique d’envergure nationale étudiant la mise en place de la didactique des domaines professionnels en Suisse.

Carmen Baumeler
Antje Barabasch
Seraina Leumann
Par la Prof. Dr. Carmen Baumeler, la Dr. Antje Barabasch et la Dr. Seraina Leumann
La Prof. Dr. Carmen Baumeler est responsable R&D à l’Institut fédéral des hautes études en formation profes-sionnelle. La Dr. Antje Barabasch est responsable d’un axe prioritaire de recherche et la Dr. Seraina Leumann est senior researcher et chargée de cours dans ce même institut.

Il existe cependant un manque considérable de contributions scientifiquement fondées sur la question de la planification et de la mise en œuvre didactique des contenus spécifiques à la profession, particulièrement dans l’enseignement des connaissances professionnelles.

 

La formation professionnelle en Suisse est caractérisée par une très forte hétérogénéité. Celle-ci se traduit, dans un premier temps, par une grande disparité des contenus en matière de compétences opérationnelles professionnelles, en raison du large éventail de formations professionnelles initiales et supérieures. On observe également, dans un deuxième temps, que l’interaction entre les différents lieux de formation nécessite des profils de formateurs variés (enseignant-e-s d’écoles professionnelles, supérieures et de maturité professionnelle, responsables de cours interentreprises, formateurs/formatrices professionnel-le-s dans les entreprises et autres spécialistes) et, finalement dans un troisième temps, qu’il existe une très grande hétérogénéité en matière de performances scolaires et d’origines sociales parmi les apprenant-e-s/étudiant-e-s de la formation professionnelle. Ces particularités de la formation professionnelle la différencient de la formation en culture générale et posent des contraintes spécifiques pour la didactique.

Dans la formation professionnelle initiale, seules quelques disciplines jouissent d’une longue tradition de didactique spécialisée. C’est par exemple le cas de la branche Économie et société (ou Économie et droit). Cette didactique s’est cependant longtemps adressée aussi bien à des enseignant-e-s de gymnase qu’à des enseignant-e-s d’écoles professionnelles commerciales. Pour la plupart des autres professions, il n’existe en Suisse aucune didactique spécialisée formellement différenciée pour l’enseignement des connaissances professionnelles. Cela est particulièrement visible dans la formation des enseignant-e-s spécifiquement chargée de transmettre les connaissances professionnelles. Le développement d’une didactique spécifique aux professions ou aux domaines professionnels et d’une conception théorique y est presque inexistant, alors même que, dans la réalité de la formation d’enseignant-e-s dans le domaine des connaissances professionnelles, différentes professions sont réunies dans des groupes de professions très hétérogènes (par ex. les professions d’opticien/opticienne et d’assistant/assistante en soins et santé communautaire dans le groupe des professions de la santé).

Cette recherche sur les problématiques didactiques très fortement spécifiques à une profession revêt une grande importance pour différentes raisons. En premier lieu, les programmes d’enseignement de la formation professionnelle ont été redéfinis sur la base de la nouvelle loi sur la formation professionnelle de 2002 et liés à l’exigence de mettre les compétences opérationnelles professionnelles au centre de tous les efforts en matière de pédagogie professionnelle (Rosen & Schubiger, 2013 ; Zbinden-Bühler, 2009) – une évolution qui se reflète particulièrement aussi dans l’élaboration d’attestations de qualification nationales et internationales, par ex. dans le cadre de l’introduction de cadres de reconnaissances des qualifications tels que le CNC-CH ou le CEC (Baumeler & Engelage, 2016). Le développement de démarches didactiques encourageant les compétences opérationnelles spécifiques à une profession est par conséquent particulièrement déterminant.

En second lieu, face à la professionnalisation croissante des responsables de la formation professionnelle en Suisse et aux directives des plans d’études cadres applicables, les prestataires proposant des formations et formations continues aux enseignant-e-s dans le domaine des connaissances professionnelles cherchent de plus en plus à tenir compte dans leurs offres des aspects de la didactique spécifiques à la branche ou à la profession. Ils se réfèrent pour cela le plus souvent au concept des domaines professionnels.

Il existe cependant un manque considérable de contributions scientifiquement fondées sur la question de la planification et de la mise en œuvre didactique des contenus spécifiques à la profession, particulièrement dans l’enseignement des connaissances professionnelles. Dans ce contexte, des pays comme la Suisse, « (…) qui prévoient dans une certaine mesure une formation universitaire obligatoire pour les enseignant-e-s en école professionnelle, (…) disposent, avec ce type de filières d’études à la fois professionnelles et axées sur la pédagogie professionnelle, d’une infrastructure de recherche pour laquelle la réflexion et la conception de processus de formation, d’apprentissage et d’enseignement professionnels vont de soi. Il faut y voir une ressource précieuse pour le développement et l’approfondissement des problématiques générées par le changement des exigences professionnelles » (Rauner 2006, p. 9).

Une association entre les principaux établissements de formation

Malgré la place prépondérante qu’occupe la formation professionnelle en Suisse, les questions didactiques dans ce domaine n’ont jusque-là été que peu étudiées. La Leading House Didactique des domaines professionnels, financée par swissuniversities, doit maintenant remédier à cette situation. Cette Leading House associe, sous la direction de l’IFFP, les hautes écoles pédagogiques de Lucerne, de Saint-Gall et de Zürich, ainsi que l’université de Zürich. Les principales hautes écoles dans le domaine de la formation du corps enseignant pour la formation professionnelle (degré secondaire II) sont ainsi représentées dans ce réseau.

Équipe de projet
Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle : Prof. Dr. Carmen Baumeler, Dr. Antje Barabasch, Dr. Seraina Leumann, Anna Keller
Haute école pédagogique de Lucerne : Prof. Dr. Jürg Arpagaus, Dr. Janine Gut
Haute école pédagogique de Saint-Gall : Prof. Dr. Samuel Krattenmacher
Pädagogische Hochschule Zürich : Prof. Dr. Markus Maurer
Université de Zurich : Prof. Dr. Philipp Gonon, Stefanie Dernbach Stolz

Lien vers le projet
http://www.iffp.swiss/project/didactique-des-domaines-professionnels-en-suisse-developpement-des-competences-scientifiques

Le consortium ne sert pas uniquement à mettre en réseau des scientifiques afin de faire des découvertes dans le champ de la didactique des domaines professionnels et de les diffuser sur le territoire suisse, mais il vise également à établir un lien au niveau international dans la recherche en didactique des domaines professionnels dans le cadre de coopérations avec des réseaux internationaux. D’autres projets doivent donc à l’avenir découler du travail réalisé par la Leading House.

Étapes du projet 2017-2020 : cartographie du paysage de la formation et approfondissement des compétences dans les axes prioritaires

Les domaines professionnels étudiés dans le cadre de la recherche doivent encore être délimités et les problématiques scientifiques concrètes développées.

L’objectif des quatre années à venir est de renforcer les compétences scientifiques en didactique des domaines professionnels dans le cadre d’un réseau national. Deux phases sont pour cela prévues.

La phase de mise en place (première année du projet) consiste à ancrer de manière structurelle le réseau « Didactiques des domaines professionnels », sous la direction de l’IFFP, et à créer des bases scientifiques communes. Il s’agit, d’une part, de cartographier l’état actuel de la didactique des domaines professionnels dans les institutions suisses de formation et de formation continue pour les responsables de la formation professionnelle. Cette carte fera apparaître la manière dont les institutions partenaires composent avec le concept de didactique des domaines professionnels, ce qu’il recouvre et comment il se traduit dans la formation et la formation continue des responsables de la formation professionnelle. Il s’agit également, d’autre part, de fournir une vue d’ensemble systématique sur l’état actuel de la recherche en matière de didactique des domaines professionnels à l’échelle nationale et internationale, permettant d’éclairer certains thèmes centraux et problématiques dans le champ de la didactique des domaines professionnels et leur application dans le contexte local.

Dans la phase d’approfondissement (de la deuxième à la quatrième année du projet), les partenaires du réseau renforceront les compétences scientifiques dans trois domaines de la recherche en se basant sur les axes prioritaires suivants.

Dans le cadre du domaine de recherche « Didactique des domaines professionnels au niveau international », on présentera la théorie et la pratique, en mettant plus particulièrement l’accent sur l’Allemagne dans le cadre de certaines professions, et on les évaluera en adoptant le point de vue de la Suisse. Le domaine de recherche « Concepts de formation » se penchera sur la didactique des domaines professionnels dans la formation des enseignant-e-s d’écoles professionnelles, ainsi que des formateurs et formatrices dans les cours interentreprises et les écoles de métiers. On s’intéressera ici à la façon dont les objectifs et les contenus des études sont traités d’un point de vue de la didactique des domaines professionnels, à la manière dont ils sont intégrés dans la formation et à la façon dont ils sont perçus par le public cible. Pour finir, l’acquisition des compétences dans les lieux de formation professionnelle sera traitée dans le cadre du domaine de recherche « Pratique pédagogique ». On s’intéressera par exemple à la façon dont les tâches liées à la didactique des domaines professionnels doivent être conçues pour les personnes en formation afin que les trois lieux de formation puissent contribuer ensemble au développement de ces compétences.

Les domaines professionnels étudiés dans le cadre de la recherche doivent encore être délimités et les problématiques scientifiques concrètes développées. Différentes méthodes qualitatives et quantitatives, au sens de l’approche méthode mixte, sont exploitées dans le cadre de ce projet.

Le réseau est continuellement soutenu dans son travail de recherche par deux groupes d’accompagnement respectivement issus de la pratique et du domaine scientifique.