Étude du Kof (ePFZ)

Les immigrés sous-estiment la valeur de la formation professionnelle

Les étrangers et étrangères privilégient significativement plus souvent que les Suisses la formation gymnasiale.  Inversement, les jeunes performants optent d’autant plus fréquemment pour un apprentissage qu’ils vivent longtemps déjà en Suisse. C’est ce que fait ressortir l’étude « Measuring the Social Status of Education Programmes » du Centre de recherches conjoncturelles KOF de l’EPF Zurich, sous la direction d’Ursula Renold. Ce résultat indique qu’il est essentiel d’informer les immigrés de manière précoce sur le système de formation suisse et de les y intégrer.